02/01/201930/06/2019

ARIANE LOZE (BELGIQUE, 1988)

L'Archipel du moi

ARIANE LOZE, L’ARCHIPEL DU MOI, 2018© Centre Pompidou, MNAM-CCI / Philippe Migeat / Dist. RMN-GP

Ariane Loze met en œuvre depuis 2008 le projet MÔWN (Movies On My Own). Assumant tout à la fois les fonctions de réalisatrice, de chef opératrice, de scénariste, de monteuse, de costumière et d’éclairagiste, Ariane Loze interprète également, en complète autonomie, tous les personnages qui apparaissent dans ses micros-fictions. Elle détourne et rejoue les codes du cinéma, du film noir à la science-fiction, pour poser un regard critique sur les structures de la vie sociale contemporaine. Chaque saynète est pensée en lien étroit avec le lieu dans lequel elle s’inscrit. Investissant l’ancien garage Citroën, Ariane Loze tire profit de l’immensité du lieu pour interroger la multiplicité des désirs qui s’incarnent dans l’individu, jusqu’à l’absurde et la contradiction.

 

L’archipel du moi met en scène les discours qui traversent l’existence, sculptent les propos et les convictions : elle crée à cette fin plusieurs personnages qui incarnent les facettes contradictoires de l’individu, sa quête d’identité à travers la possession des êtres et des objets qui l’entourent.

 

Née en 1988 à Bruxelles, Ariane Loze a présenté son œuvre vidéo, parfois accompagnée de performances, au Salon de Montrouge (Paris), au Palais des Beaux-Arts (Bruxelles), à Vidéoformes (Clermont-Ferrand), à la Fondation Boghossian (Bruxelles) ou au De Appel Art Center (Amsterdam).

 

Projection HD, son et couleur

COMMANDE FONDATION KANAL 2018